Questions posées sur le site du parti socialiste - Réponses reçues...

Publié le par ecolepublique87

 

 

 

 ??? Questions ???

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est clairement la position du parti socialiste face à la question de laïcité dans l'école ?
Quelle est votre avis sur la reconnaissance des diplômes des universités catholiques au niveau européen ?
Quelle est votre position face à la réaction de M. Rodet (maire et député socialiste à Limoges) quant à l'installation d'une école privée, à titre gratuit, dans des locaux publics. Notre action (cf notre blog ecolepublique87.over-blog.com) n'a pas pour vocation de mettre le parti socialiste en défaut, bien au contraire. Cependant, la situation à Limoges est loin d'être claire (cf la première affaire des ostensions, combattue par la Libre Pensée).
Dans l'attente de votre réponse, nous vous remercions du temps que vous accorderez à cette affaire ?

 

Réponse le 3 novembre après 3 appels téléphoniques...

 

La laïcité permet de vivre ensemble dans le respect mutuel des convictions de chacun et de se rassembler autour de valeurs communes. 

Alors que, depuis son arrivée au pouvoir, Nicolas Sarkozy ne cesse de porter gravement atteinte au consensus républicain et laïque, plus que jamais, elle doit être réaffirmée et approfondie. 

Nous croyons, nous, à la supériorité de l’instituteur sur le curé pour transmettre les valeurs et organiser le vivre ensemble. 

C’est pourquoi, il nous faudra revenir sur les dispositions récentes qui ont rompu le pacte républicain en favorisant l'enseignement privé.  

Nous abrogerons la loi Carle de septembre 2009 qui attribue aux familles le droit de d’imposer aux communes le financement de la scolarité de leurs enfants dans des écoles privées hors de leur commune de résidence. 

Nous privilégierons l’enseignement public dans l’allocation des moyens, à rebours de la politique actuelle qui consiste à supprimer proportionnellement moins de postes dans le privé que dans le public. 

Enfin, nous reviendrons sur les mesures du plan dit « espoir banlieue » qui prévoient, sous couvert de la création de classes de l'enseignement privé dans les quartiers sensibles, d’accroître encore les moyens attribués à l’enseignement catholique.  

Concernant votre question sur la reconnaissance des diplômes des universités catholiques. Nous y sommes opposés, les sénateurs socialistes avaient d'ailleurs saisi le Conseil d’Etat  en 2009 afin d’annuler le décret actant cette reconnaissance. 

Enfin, la position adoptée par le député maire de Limoges nous apparaît juste et équilibrée dans la mesure où la Calandreta (association laïque, gratuite et sous contrat d’association avec  l’Education Nationale) a subi un dommage exceptionnel à la mi aout. Il convenait donc de ne pas pénaliser les enfants y étant scolarisés et de les accueillir dans les locaux de l’école publique de Landouge.

 

Bien à vous,

Le secrétariat national à l'éducation 

 

Ce à quoi  j'ai répondu:

 

 

Bonjour madame, je vous remercie de vos réponses. Cependant, 2 erreurs se sont glissées dans vos phrases


" Enfin, la position adoptée par le député maire de Limoges nous apparaît juste et équilibrée dans la mesure où la Calandreta (association laïque, gratuite et sous contrat d’association avec  l’Education Nationale) a subi un dommage exceptionnel à la mi aout. Il convenait donc de ne pas pénaliser les enfants y étant scolarisés et de les accueillir dans les locaux de l’école publique de Landouge."

En effet, il s'avère que le dégât des eaux subi par la Calandreta a eu lieu le 2 août, (date des orages ici en limousin et voit l'article du journal ci joint). Les locaux étaient quasiment prêts pour la rentrée.... De plus, cette école n'est pas gratuite puisqu'elle est associative et par conséquent, elle demande des frais d'adhésion aux familles (250 euros par an: ce n'est pas gratuit).
De plus, il est question d'engager une procédure de désaffectation des locaux au mépris des besoins du service car ces salles dont une partie seulement était inoccupée (2 salles étaient libres sur 5 exactement, 3 ont été données à la Calandreta ) ont été demandées à maintes reprises par le conseil d'école et toujours refusées à l'école publique et aux associations au motif de leur non conformité et du cout des travaux. Travaux immédiatement engagés pour la calandreta avec l'argent du contribuable. Je précise que la Calandreta est hébergée GRATUITEMENT par la mairie depuis le 2 septembre au mépris des règles de sécurité les plus élémentaires, forçant les élèves de l'école publique à se tasser sous un seul préau pour 300 élèves et en parquant les élèves de maternelle à 70 dans le hall en guise de garderie le soir !!!
Tout semble nous montrer que ce projet n'est pas provisoire, sinon pourquoi désaffecter? pourquoi faire des travaux ? Pourquoi vouloir mettre en place une convention ?

De plus je souhaite attirer votre attention sur le fait que nous, parents, avons été insultés sur des sites nationalistes occitans ( ci joint les références du blog en question), j'ai donc appris à cette occasion que M BARRAL, ancien président de la Calandreta, signataire de la convention avec les Conseil régional Limousin  pour obtenir une subvention de 45 000 euros en 2010 et 2011 est le co-président du PNO ( parti nationaliste occitan) , parti séparatiste et indépendantiste. Le nouveau président est M Leray (fait partie du secours catholique !!!)

N'y a t-il pas un risque d’instrumentalisation de cette école et de ces élèves?
J'en appelle à votre vigilance. Passer un coup de téléphone à la mairie de Limoges pour recopier ce que nous avons lu maintes fois dans le journal local ne suffit pas. J'en appelle à votre éthique en vous demandant de diligenter une enquête sur ce qui se passe à Limoges avec cette école.

Que se passera t-il demain lorsqu'une autre école privée aura des problèmes de locaux ?? N'y a t-il pas le risque de créer un précédent et une jurisprudence ???

Merci de bien vouloir prendre le temps de répondre à toutes ces questions.

 

Réponse à ce deuxième mail reçue le 10.11.11:

 

Bonjour,

Nous sommes partisans du respect du principe de laicité sur tout le territoire de la République. Ce principe signifie séparation des églises et de l'Etat mais aussi tolérance, respect de l'autre et liberté de conscience.
Bien cordialement

L'équipe du site du Parti socialiste
http://www.parti-socialiste.fr

 

 

Voilà... Nous nous souviendrons de cette langue de bois et ce désintérêt pour l'école publique et sa défense le moment venu.


Commenter cet article