Les dégats réels des anciens locaux de la Calandreta

Publié le par ecolepublique87

plafond calendreta

« Le plafond de l’une des trois salles de classes s’est en partie effondré »ce qu’on nous a présenté comme un dégât des eaux irréparable en quelques semaines s’avère être un mensonge.

« L’assurance doit passer » : dégât déjà signalé au 04.08.11à l’assurance et vraisemblablement pris en charge.

Les dégâts minimes devraient être vite réparés. : sans commentaire !

Au 04 août, il était question de faire la rentrée normalement.

Commenter cet article

Léa Violaine 16/11/2011 14:27



Et je vous remercierai infiniment de bien vouloir diffuser l'ensemble de mes commentaires afin que chacun se fasse sa propre opinion sur le sujet.



ecolepublique87 16/11/2011 14:52



Nous ne pratiquons pas la censure pourvu que les propos restent acceptables. Nous répondons systématiquement à tout commentaire quand le temps nous le permet.



Léa Violaine 16/11/2011 14:24



Je ne sais de quelle manière douteuse vous obtenez vos informations, mais vérifiez vos sources. Oui, cela est étranger à la décision qui a été prise, qui ne dépend pas du bailleur. De plus, pour
votre gouverne, on ne rompt pas un bail du jour au lendemain.



ecolepublique87 16/11/2011 14:50



ça c'est votre son de cloche, nous en avons un autre de votre ancien bailleur. Mais nous attendons vos précisions.



Léa Violaine 16/11/2011 11:43



Croyez vous que nous ayons pris plaisir à ce démenagement inopiné ? Croyez vous qu'être appelés la vendredi juste avant la rentrée pour apprendre que l'école de nos enfants est désormais à 7kms
de chez soi nous aie fait sauter de joie ?


Une dizaine de familles inscrites ont du se retourner et changer d'école la veille, voir le jour même de la rentrée; en avons nous été heureux ? Non. Et que dire de cette famille qui avait acheté
au mois d'août une maison proche de la rue de Toulouse pour emmener ses enfants à La calandreta plus facilement, et qui a été obligée, faute de moyens de transports, de les inscrire ailleurs ?


Cessez d'y voir une machination quelconque ! Oui, le 04 aout, et les 24 jours suivants, nous espérions pouvoir rentrer normalement, mais une décision, n'émanant pas de la Calandreta, nous en a
empêché...


 



ecolepublique87 16/11/2011 13:25



Le fait d'avoir 4 mois impayés de loyer dans les locaux route de Toulouse est-il étranger à cette imposssiblité de les réintégrer ? il vrai que ceux de Landouge sont gratuits pour le
moment...C'est bien mieux , non ??