En quoi l'installation de cette école privée est-elle une atteinte à la laïcité ?

Publié le par ecolepublique87

Le fait que cette école privée se dise laïque empêche la lisibilté de notre message. Nous allons donc tenter d'indiquer ici en quoi nous voyons dans cette situation une atteinte à la laicïté.

Tout d'abord, une précision : ce n'est pas parce qu'un établissement est laïc qu'il ne peut pas être privé. Prenons l'exemple d'une banque, c'est bien un établissement privé et pourant elle ne fera aucune distinction entre les clients et les acceptera sans distinction de religion ou communauté, c'est donc un établissement laïc. En aucun cas, il n'est public du fait de cette laïcité.

 

 

Voici un extrait de la résolution laïque de la Libre Pensée de 2008 que l'on trouve en lien ici et qui est très clair sur ce point:

 

http://www.fnlp.fr/spip.php?article239

 

" Une des missions de l’Ecole républicaine a été, et reste, de promouvoir la langue française comme langue unificatrice des citoyens, œuvre combattue par le parti de l’Eglise. La réintroduction des langues régionales et minoritaires dans les institutions publiques entraîne leur mise en concurrence avec la langue de la République. Par exemple, les privilèges et subventions accordés aux écoles Diwan participent au développement du communautarisme.
Le congrès réitère sa demande d’abrogation de l’article 89 de la loi du 13 août 2004, qui impose aux communes de prendre en charge le fonctionnement de l’école privée d’une autre commune, dès lors qu’un élève domicilié sur son territoire, est inscrit dans une école privée de cette autre commune. La Libre Pensée soutient les municipalités qui s’y refusent."

 

 

Ce communautarisme est bien une revendication d'une partie de la population qui veut se voir octroyer des droits particuliers, mettant en danger la République "une et indivible" qui seule garantit l'égalité des droits entre les citoyens.

 

 

Commenter cet article

solange 20/11/2011 22:32


c'est vrai qu'avec ces post, on a vraiment l'impression de tourner en rond


ce qu'il faut retenir c'est que la calandreta est associative, laïque, gratuite, qu'ils n'ont pas de toit, qu'ils n'ont plus de wc, enfin stop arrêtons le délire!!!!!!!!


une école privée arrive dans un quartier, occupe des locaux jusqu'à présent refusés à toutes les associations du quartier (j'ai bien dit toutes, pas simplement l'école, car ils n'étaient pas
aux normes) et en un rien de temps des entreprises privées travaillent presque jour et nuit au frais des contribuables que nous sommes pour mettre ces salles aux normes car leur école ne serait
pas disponible (les travaux étaient terminées le 2 septembre........cherchez l'erreur......c'est bien mieux d'avoir gratuit ce qu'on avait auparavant en payant!!)


ce n'est pas que vous ayez eu ces locaux qui dérange les associations, c'est que nous ayons payé pour les remettre en état pour une école privée qui dérange, intégrez une bonne fois pour toutes
que vous êtes une école privée comme il en existe plein d'autres et que vous avez fait le choix respectable de choisir un autre mode d'instruction pour vos enfants mais nous ne devons pas en
payer le prix, merci d'avance; l'école publique ne vous convient pas, très bien, alors débrouillez-vous!!


rien ne dérangeait cette école privée lorsque l'école publique s'entassait à presque 300 enfants sous un seul préau puisque le deuxième était réservé aux 50 élèves de la calandreta!! au jourd'hui
ce sont les wc qui sont trop loin de leur cour privative! rassurez vous les enfants de l'école publique ont 2 fois plus de distance à faire pour aller aux toilettes lorsqu'ils sont sous le préau,
que vos enfants pour aller dans leur toilettes, et franchement ça n'a jamais soulevé l'indignation


mais je préfère arrêter là les réponses à vos propos de cour de récréation, "moi je suis plus loin que toi, c'est pas juste"; l'école publique vaut beaucoup plus que ça, quoi que vous en
pensiez!!!!!!!!

ecolepublique87 20/11/2011 23:51






Bravo Solange ! merci pour votre participation!



frugier 19/11/2011 21:50


C'est nous qui dénaturons le débat?


Si ce que vous attaquez est uniquement la décision de la mairie d'avoir offert à nos enfants un toit à la rentrée, alors pourquoi tous ces articles sur la calandreta, ses fondateurs, ses membres
et j'en passe??? N'essayez pas de faire croire que vous êtes raisonnable quand c'est une véritable vendetta que nous devons subir! 


De plus, je ne comprends vraiment pas votre attitude victimaire: à vous entendre, vous auriez eu à subir des insinuations et diffamations? De notre part? Quand? Avons nous publié un blog vous
diffamant? Publions nous presque quotidiennement des articles contre vous? Non. Et je vais vous dire pourquoi: nous tous, parents, avons été très discrets jusqu'à maintenant. Nous avons préféré
ne pas créer la polémique ou l'entretenir, laissant la mairie et notre bureau essayer de régler ce problème. Et nous ne nous sentons absolument pas opposés aux parents des autres écoles.
 Bien au contraire! La calandreta s'arrétant au CM2, c'est tout naturellement que j'inscrirai mon fils dans un collège public.


Que les réponses de la mairie, ou que les articles des journaux (par nature objectifs, sauf théorie paranoïaque du complot) n'aient pas suffit à vous raisonner ou à retrouver un peu de bon sens
m'étonne... 


Pour la laïcité et les valeurs de la république, je ne peux que déplorer que vous n'ayez jamais eu l'envie de venir nous rencontrer pour vous rassurer. Mais je vous soupçonne de ne vous servir de
cette indignation républicaine seulement pour cacher vos véritables attentions. (Car on peut résumer ainsi:une association ayant en vue des locaux en veut à une autre association de les avoir
obtenus, même de façon provisoire...)


J'espère juste que les lecteurs de votre blog arrivent à discerner le vrai du faux. 


Et si ce commentaire est publié, je vous assure encore une fois que nous sommes des parents comme les autres, ayant juste choisi d'inscrire nos enfants dans une école laïque, associative et
gratuite. Remplacez le terme "privé" qui vous dérange tant par "associatif" et vous comprendrez que votre colère est disproportionnée... D'autant plus que vous êtes parvenu à chasser nos enfants
de la cour de l'école, sans apparement vous émouvoir de leur bien être (après tout, qu'est-ce que ça vous fait qu'un enfant de deux ans et demi fasse pipi dans sa culotte parcequ'il n'a plus
accès à des toilettes, hein? Comme vos principes vous ont heureusement épargné le fait de vous émouvoir quand nos enfants ont eu peur de ne plus avoir d'école après l'inondation de cet été? Je
comprends parfaitement que vous vous sentiez révolté par ce sentiment honteux de solidarité quand la mairie nous a permis d'avoir un abri provisoire à Landouge pour ces mêmes
enfants...)


 


 

ecolepublique87 20/11/2011 01:01



Nous ne répondrons qu’à ce à quoi nous n’avons pas encore répondu (marre de répéter).


Si vous n’avez pas réintégré vos anciens locaux c’est en aucun cas notre faute, il va bien falloir que vous le compreniez. La mairie a d’autres locaux vacants j’en suis sûr. Pourquoi celle-ci
a-t-elle choisi d’installer la Calandreta dans les locaux d’une école publique, en partie occupés d’une part, et déjà réclamés par l’école publique d’autre part. Je serais vous, je me poserais la
question, et me retournerais vers celui qui a provoqué cette situation. Je pense sincèrement que vous vous trompez de cible. Le fond de ma pensée est que cet hébergement gratuit est un beau
cadeau empoisonné. Enfin,  cet hébergement  imparfait est comme vous le dites provisoire. C’est encore une fois à la mairie de vous trouver une solution.


Réfléchissez ! Quelle personne responsable soutiendrait une telle démarche ? A moins que le but soit de d’assimiler, en créant un précédent,  un organisme privé au
sein d’un organisme public (et là nous ne pourrons jamais l’accepter, soyez en sûr).


Pour le bon sens : ici point de bon sens, juste des lois, des droits, en aucun cas des tolérances.


Ce n’est que dans un cadre strictement défini que les citoyens peuvent évoluer librement et fraternellement.


Ce cadre est défini par les lois républicaines.


Avons-nous parlé de complot, trouvez ce mot juste une fois dans l’ensemble de nos articles.


Ce blog n’a été créé que pour avoir une réponse alternative à l’ensemble des articles et commentaires (presse et internet) auxquels aucun contradictoire n’a pu être publié.
 Pour ce qui est de l’objectivité de la presse locale, nous vous renvoyons aux différents articles publiés sur notre site.


L’attribution de la petite cour, ainsi que l’achat du portail ont été décidé par la mairie dès le 9 septembre, vous l’auriez su si vous au moins un représentant de la Calandreta était venu à
cette réunion.


Vendetta : mais monsieur osons espérer que nous respecterons tous ensemble les lois de la république, car la vengeance sauvage n’est en aucun cas, pour notre part,  un
crédo.



Brunet-Goltrant 19/11/2011 15:43


A trop vouloir l'égalité, ne seriez-vous pas en train d'oublier les autres valeurs de notre république une et indivisible : la liberté et la fraternité ?


En déformant des propos publiques, omettant des informations ou divulguant des informations mensongères vous participez à la désinformation. Vous semblez savoir bien peu de choses sur la
réalité de la Calandreta, mais vous semblez avoir beaucoup de temps à consacrer à la rédaction de vos messages. Je vous propose de prendre un peu de ce temps pour venir nous rencontrer pour un
échange fraternel. Qui sait ? Peut-être vous rendrez-vous compte que nous défendons des valeurs qui valent la peine d'être connues.


Aurélie Brunet-Goltrant


secrétaire de la Calandreta Lemosina

ecolepublique87 19/11/2011 20:33



Bien que vous ayez apparemment beaucoup de mal à le comprendre: c'est l'installation d'une école privée dans des locaux publics à titre gratuit au mépris des règles de sécurité et des
lois de financement de l'enseignement privé par la Mairie qui pose problème aux citoyens que nous sommes. Le caractère propre de votre école privée n'a rien à voir avec nos actions.
Cependant, ce sont les journaux, France 3, vos déclarations, vos insinuations, vos diffamations en conseil municipal qui ont mis en avant ce caractère propre pour dissimuler les informations
juridiques, l'illégalité de la situation et des financements opaques.


La Mairie est seule responsable de cette installation dans l'illégalité: c'est à elle de répondre.


Nous avons juqu'à présent pris le temps de répondre à vos messages pour tenter de vous aider à bien saisir le sens de nos actions mais il semble que vous soyez tous bien trop égocentriques pour
arriver à distinguer les choses nettement. C'est vous qui avez cherché à dénaturer le débat en le centrant sur votre école et l'occitan...ne vous plaignez pas!



Balès 19/11/2011 14:09


 


Adiusiatz,


Vous n'avez rien d'autre à faire dans la vie que de vous énerver comme ça ?


Si j'ai bien compris... Si un jour l'américain devient la langue officielle, vous serez contre les écoles associatives de parents qui défendent le français.


nb : vous faites bien partie d'une association de parents d'élèves qui doit donc, à votre point de vue être en dehors de l'école publique et des locaux de la mairie.


N'oubliez pas : le bilinguisme rend plus fin...


Ivon

ecolepublique87 19/11/2011 20:05



A priori notre nation étant souverraine, et le français la langue officielle, la situation de vous décrivez est une abérration ou une fabulation (faites votre choix).


Nous ne faisons pas partie de l'association des parents d'élèves, et ça vous ennuie bien !


 



denis v 18/11/2011 11:52


Vous n'avez donc vraiment rien compris et vous confondez tout ! Mes enfants ayant été scolarisés à Calandreta pendant des années, je dois vous dire ma surprise d'apprendre que cette école n'est
pas laïque... De plus, si vous voulez défendre le texte que vous citez, êtes-vous capable de soutenir une discussion sur l'histoire et le rôle de la langue française ? J'en doute...

ecolepublique87 18/11/2011 16:00



 Réponse n°1 : C’est un honneur d’avoir affaire à un docteur es  lettres ou à un académicien qui se targue
d’être une référence en histoire de la langue française. En aucun cas nous n’avons eu la moindre intention d’être des références en la matière et d’ailleurs ce n’est pas le débat ici. Nous
défendons une unique valeur sur ce site : la laïcité. Et je crois que c’est vous qui confondez tout, de manière probablement intentionnelle. Il est bon de définir une école comme laïque
parce qu’elle n’est pas confessionnelle tout en négligeant  de préciser qu’elle est privée, et qu’elle est enclin à créer un communautariste. Car la Calandreta Lemosina  est bel et bien
un établissement privé,  monsieur, et là il n’y a pas à confondre. Si vous n’en êtes pas persuadé  demandez  l’avis des assurances des 2 écoles de Landouge. Il me semble que vous
ne pouvez pas  accuser ces établissements de partie pris puisqu’ils n’ont pas d’intérêt dans cette affaire !


Pour débattre sur ce texte concernant la laïcité, je vous invite de prendre contact avec l’association de la Libre Pensée, qui a eu déjà
affaire au président actuel, M. Leray, que vous connaissez certainement.  Si c’est le cas, il vous expliquera leur position, qui est également la mienne.


Réponse n°2 : Voici donc un message qui vise à discréditer nos propos en laissant entendre que nous serions
incompétents et ignorants. Encore une fois, nous rappelons que c’est l’installation d’une école privée au détriment du fonctionnement d’une école
publique qui est une atteinte à la laïcité en procurant des droits particuliers ( octroi de locaux gratuits, matériels, personnel
de la municipalité, aides financières en plus de celles prévues par loi) à une partie de la population, qui revendique elle même
son appartenance à une communauté .


Une nuance qui n’aura pas échappé à quelqu’un d’aussi érudit que vous !